Accueil » Générateur de texte » Générateur de faux texte
Un outil innovant au service des rédacteurs

Nous avons réalisé un outil pensé pour les rédacteurs à partir des besoins des rédacteurs de notre agence. C’est un outil simple d’utilisation, il suffit de choisir un titre d’article de blog et c’est parti !
Notre intelligence artificielle va rédiger pour vous 3 introductions, 3 plans pour votre contenu éditorial ainsi qu’une foire aux questions avec 5 questions-réponses.

Comment ça marche ?

Générateur de faux texte

Sur le web, il n’est pas rare de tomber des pages ou des images présentant un texte, d’apparence banale, mais qui, une fois analysé de près, est complètement illisible. Ce sont les faux textes qui servent surtout à reproduire la composition typographique d’un texte normal. Ils sont très utilisés en webdesign, en imprimerie et également par les graphistes. Et s’il est possible de produire ces faux textes manuellement, de nos jours, certains outils permettent de le faire beaucoup plus efficacement. Parmi ces outils figure le générateur de texte

Qu’est-ce qu’un faux texte ?

Derrière les termes « faux texte » se cache un concept des plus simples : un texte qui l’est en apparence, mais qui n’a pas la vocation d’être compréhensible. 

Plus précisément, le faux texte est une combinaison de suites de mots qui forment des phrases. Ces phrases peuvent également être divisées en paragraphes, comme dans un texte classique. Ici, la différence est qu’individuellement, chaque mot a un sens, mais une fois combinés, les phrases qu’ils forment peuvent ne rien dire. 

Autrement dit, les phrases d’un faux texte n’ont pas pour objectif de suivre les règles grammaticales ou syntaxiques. D’ailleurs, ce type de texte n’est pas forcément rédigé en français ou même dans une seule langue. Le « lorem ipsum » qui est un type bien spécifique de faux texte est par exemple généralement écrit en latin ou même en pseudo latin. 

À quoi sert un faux texte ? 

Un faux texte, bien que pratiquement illisible, garde l’apparence d’un texte classique avec des mots, des majuscules, des ponctuations, des espacements, etc. Et justement, comme les phrases n’ont pas forcément de sens, cela permet au cerveau humain de se concentrer uniquement sur l’aspect visuel. À quoi cela peut-il servir ? 

Pour remplir des espaces vides

Le faux texte est très utilisé en imprimerie pour remplir des espaces vides. S’il s’agit par exemple d’imprimer une ou plusieurs pages sans laisser de blanc, l’espace vide est souvent comblé avec du faux texte. Et contrairement aux images qui peuvent être en décalage avec le sujet traité, visuellement, le faux texte se fondra parfaitement dans le décor.  

Pour les dessinateurs, les graphistes ou les illustrateurs de comics/bandes dessinées, ce type de texte peut être utilisé pour créer de fausses pages où des faux livres.

Pour faire office de matrice

En webdesign, le faux texte est principalement utilisé comme matrice. Autrement dit, comme un modèle sur lequel se baser pour la composition typographique ou la mise en forme du texte final à afficher sur le site. 

Grâce à cela, avant même d’importer le contenu final sur le site, il est déjà possible de voir à quoi pourrait ressembler chaque page avec du texte. En utilisant cette matrice, il n’est pas nécessaire de travailler directement sur le contenu final du site, ce qui permet de garantir la confidentialité des informations entre autres. 

Et une fois le résultat satisfaisant, il suffira de faire un copier-coller du texte à utiliser et de faire correspondre ce dernier à la mise en forme définie précédemment. 

Comment créer un faux texte ?

Un faux texte de quelques mots ou lignes n’est pas bien compliqué à rédiger manuellement. Par contre, quand il s’agit de produire tout un bloc de texte ou plusieurs blocs sans que ces derniers soient identiques, la tâche est plus complexe. 

Actuellement, il existe deux méthodes beaucoup plus simples et efficaces pour générer du faux texte de manière automatisée. 

En utilisant un générateur de faux texte

Le générateur de faux texte est un logiciel qui permet d’automatiser le processus de création des faux textes. Il en existe différentes sortes sur le web, certains sont payants, d’autres gratuits et tous ne proposent pas les mêmes fonctionnalités.

Cependant, sur la grande majorité des générateurs, il est possible de définir certains paramètres comme le nombre de mots, de lignes ou encore de paragraphes souhaités. 

Utiliser ce type d’outil présente plusieurs avantages. D’abord, grâce à un générateur, il est possible de produire de faux textes en quelques clics, quelle que soit leur longueur. 

Par ailleurs, pour pouvoir produire ces textes, l’intelligence artificielle (IA) du logiciel n’a besoin d’aucune base. Ainsi, l’utilisateur n’a pas besoin d’écrire un texte de base, ni même de mentionner des mots-clés pour que logiciel puisse produire du texte. Toutefois, sur certains générateurs, il est possible de demander au logiciel de créer du faux texte en utilisant principalement un champ lexical en particulier. 

En utilisant la suite Office 

Il est également possible de créer un faux texte sur Microsoft Word ou Microsoft PowerPoint. L’opération n’a rien de compliqué.

D’abord, il faut placer le curseur dans la zone de texte et à la position de départ du texte à créer. Ensuite, il suffit de saisir la commande « =lorem() » ou « =rand() » et la valider en appuyant sur la touche « entrée » du clavier. 

Il faut toutefois savoir qu’avec cette méthode, le texte est généré uniquement en latin. En revanche, il est possible d’indiquer au logiciel le nombre de paragraphes ou de phrases souhaité. Pour ce faire, il suffit de saisir entre les parenthèses certaines valeurs :

  • « =lorem(x) » ou « =rand(x) » avec x = nombre de paragraphes
  • « =lorem(x,y) » ou « =rand(x,y) » avec x = nombre de paragraphes et y = nombre de phrases   

Les différences entre un générateur et un logiciel de traitement de texte

Un générateur de texte et un logiciel de traitement de texte comme Microsoft Word ou PowerPoint sont capables de générer du faux texte. Toutefois, les deux outils n’offrent pas les mêmes résultats, avantages et inconvénients. 

Un générateur permet de produire du texte en différentes langues, par contre, très souvent, il ne permet pas de modifier les fonts, la taille des caractères, etc. Et même si ces options sont disponibles, elles restent très limitées. 

Sur Microsoft Word ou sur PowerPoint, le faux texte généré est composé uniquement de mots en latin. Mais le principal intérêt d’utiliser ces logiciels est qu’ils fournissent directement toute une panoplie d’outils qui permettent de modifier la composition typographique du texte.